Liens d'accessibilité

Le Conseil de sécurité condamne les massacres à Béni


Le Conseil de sécurité (AP)

Le Conseil de sécurité (AP)

Le Conseil a rappelé que plus de 200 personnes ont été tuées dans le Nord-Kivu depuis la mi-octobre.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies (ONU) a condamné mardi soir les massacres perpétrés contre des civils le 20 novembre près de la ville de Beni au Nord-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC). Il rappelle que plus de 200 civils ont été tués dans cette région depuis la mi-octobre.

Dans sa déclaration, le conseil juge également « intolérables » les attaques contre les Casques bleus de la Mission des Nations Unies en RDC (MONUSCO). Les responsables de ces attaques doivent être appréhendés et traduits en justice, insiste le conseil, qui appelle le gouvernement congolais à travailler avec la MONUSCO pour combattre les milices.

Il est urgent de neutraliser le groupe armé des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), ajoute le conseil dans un communiqué.

Par ailleurs, l'Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la région des Grands Lacs, Said Djinnit, qui a effectué une visite en République du Congo du 24 au 26 novembre, a évoqué avec le président Denis Sassou Nguesso, la situation politique et sécuritaire dans la région des Grands Lacs, signale le service de presse de l’ONU.

Messieurs Sassou Nguesso et Djinnit ont eux aussi insisté sur la nécessité de neutraliser tous les groupes armés présents dans la région. « La neutralisation de tous les groupes armés y compris les FDLR ainsi que la restauration d'un climat de confiance entre les pays de la région exigeront des efforts soutenus par toutes les parties concernées », a déclaré M. Djinnit dans un communiqué.

XS
SM
MD
LG