Liens d'accessibilité

Le colistier de Trump appelle à des frappes contre le régime syrien


Mike Pence et Tim Kaine après leur débat, Longwood University, Farmville, Virginie, le 4 octobre 2016. (AP Photo/David Goldman)

Mike Pence et Tim Kaine après leur débat, Longwood University, Farmville, Virginie, le 4 octobre 2016. (AP Photo/David Goldman)

Mike Pence, le colistier de Donald Trump dans la course à la Maison Blanche, s'est prononcé mardi pour des frappes américaines contre des objectifs du régime syrien pour desserrer l'étau autour de la ville d'Alep.

"Si la Russie choisit d'être impliquée dans cette attaque barbare contre Alep, et continue de l'être, les Etats-Unis d'Amérique devraient utiliser la force pour frapper des cibles du régime syrien", a déclaré Mike Pence, qui s'exprimait lors d'un débat télévisé des candidats à la vice-présidence, face à Tim Kaine, le colistier de Hillary Clinton.

Le républicain Mike Pence et le démocrate Tim Kaine se sont par ailleurs entendus sur la nécessité d'établir à Alep des zones de sécurité pour protéger les civils. "Hillary et moi sommes d'accord pour dire que l'établissement de zones de sécurité pour l'acheminement d'aide humanitaire, ce qui est en ligne avec la résolution (de l'ONU) de 2014 serait une très, très bonne chose", a dit le candidat démocrate.

Au cours de ce débat, Mike Pence a également pris ses distances avec les déclarations de Donald Trump sur Vladimir Poutine. Le candidat républicain à l'élection présidentielle américaine du 8 novembre avait créé la controverse début septembre en affirmant que le président russe avait été "un leader, beaucoup plus que notre président (Barack Obama) ne l'a été".

"Quand Donald Trump et moi-même observons que sur la Syrie, sur l'Iran, sur l'Ukraine, le petit chef brutal de la Russie a été plus fort sur la scène mondiale que cette administration, c'est une réalité douloureuse. Ce n'est pas un soutien à Vladimir Poutine. C'est la dénonciation du leadership faible et impuissant de Hillary Clinton et Barack Obama", a dit Mike Pence, qualifiant le système américain de supérieur au régime "corrompu" de la Russie.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG