Liens d'accessibilité

Le CICR s'active à Kidal et Gao


Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) annonce qu’il a pu rendre visite à cinquante personnes incarcérées à la suite des récents affrontements à Kidal, et enregistrer 32 personnes détenues par le Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA) et 18 par le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA).

Selon Valéry Mbaoh Nana, responsable du CICR au Mali, « des nattes et des produits d’hygiène ont été distribués aux détenus ». Ceux d’entre eux qui n’avaient pas pu joindre leurs familles ont pu les contacter, a-t-il ajouté dans un entretien avec la Voix de l’Amérique (VOA).

Le CICR espère pouvoir renouveler ses visites dans les prochains jours, pour s’assurer que tous les détenus sont traités avec humanité. « Quelques soient les raison de leur détention, l’intégrité physique et morale doit être respectée, et ils doivent également avoir accès à de l’eau, de la nourriture et aux soins de santé », a poursuivi M. Mbaoh Nana. « C’est très important ».

M. Mbaoh Nana a également évoqué la problématique de l’eau, la région de Kidal étant notoirement aride. L’eau pourrait être le prochain problème auquel la ville est confrontée, et le personnel du CICR s’affaire pour aider les autorités à trouver une solution.

Le CICR a également noté l’arrivée à Gao de plusieurs centaines de familles, et se mobilise pour leur venir en aide. Finalement, une équipe médicale du CICR aide à prendre en charge une cinquantaine de patients à l’hôpital de Gao, a dit encore M. Mbaoh Nana.
XS
SM
MD
LG