Liens d'accessibilité

Le chef du Pentagone a utilisé une messagerie privée pour son travail


Ashton Carter

Ashton Carter

Le ministre américain de la Défense Ashton Carter a utilisé un compte privé d'emails à des fins professionnelles après son arrivée à la tête du Pentagone en février, a affirmé un porte-parole, confirmant des informations du New York Times.

Ces révélations, qui soulèvent la question de l'accès éventuel à ces emails par des pirates informatiques, ont lieu après un scandale sur l'utilisation par Hillary Clinton, quand elle dirigeait la diplomatie américaine (2009-2013), d'une messagerie privée au lieu d'un compte gouvernemental.

Cette utilisation d'un compte privé à des fins professionnelles, bannie par les règles de l'administration, a valu à l'ex-secrétaire d'Etat, candidate à la course démocrate pour la Maison Blanche, d'être vivement critiquée par ses adversaires républicains.

"Après avoir regardé ses emails utilisés en début d'année, le secrétaire (à la Défense) a estimé que son utilisation occasionnelle d'emails provenant d'une messagerie privée à des fins professionnelles, même pour des questions administratives de routine et pourtant copiés sur son compte professionnel, a été une erreur", a affirmé le porte-parole du Pentagone, Peter Cook, dans un communiqué.

M. Carter "a arrêté par conséquent d'utiliser ses emails personnels et a limité en outre l'usage des emails", a ajouté M. Cook.

Le secrétaire général de la Maison Blanche Denis McDonough avait demandé des explications à M. Carter sur ces emails, a affirmé un responsable de l'administration au New York Times.

Cette pratique viole une règle de 2012 qui interdit aux employés du Pentagone d'utiliser une messagerie privée à des fins professionnelles.

Bien que presque tous les responsables du gouvernement utilisent occasionnellement une messagerie privée pour leur travail, le chef du Pentagone aurait utilisé très largement sa messagerie privée, selon un ancien conseiller du ministre cité par le New York Times.

Les emails obtenus par le quotidien américain évoquent des discussions entre le ministre et ses conseillers sur des projets de loi, des prestations télévisées ou des factures d'hôtel.

Mais M. Cook a minimisé la portée de cet usage. "Le secrétaire Carter préfère largement communiquer par téléphone ou en chair et en os, et comme beaucoup de ses prédécesseurs, il utilise rarement les emails pour son travail".

"Le ministre n'envoie pas directement d'emails à quiconque au sein du département ou aux Etats-Unis, sauf à un très petit groupe de proches conseillers, souvent son chef d'état-major", a précisé le porte-parole.

En outre, "chaque email professionnel reçu sur cette messagerie privée, tels qu'une invitation à un événement ou une question administrative, est copié ou transféré sur sa messagerie professionnelle, afin qu'il puisse être conservé dans les archives fédérales".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG