Liens d'accessibilité

Le chef du gouvernement d'union libyen mardi à Alger


Le Premier ministre du gouvernement d'union nationale libyen (GNA), Fayez al-Sarraj, 2 février 2017.

Le chef du gouvernement d'union nationale libyen (GNA), Fayez al-Sarraj, effectuera mardi une visite de travail en Algérie sur fond d'efforts des pays de la région pour trouver une solution politique en Libye.

Dans un communiqué diffusé par l'agence de presse APS, le ministère algérien des Affaires étrangères indique que M. Sarraj s'entretiendra avec le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal, "dans le cadre de la concertation permanente entre les deux pays".

La veille, Alger accueillera une réunion des pays voisins de la Libye, minée depuis six ans par des rivalités entre plusieurs autorités et milices, pour tenter de sortir le pays de l'impasse.

Après une visite dans l'est et l'ouest du pays en avril, le ministre algérien des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, s'est rendu samedi à Ghat dans le sud de la Libye, première étape d'une tournée dans la région de Fezzan.

Alger soutient les efforts internationaux en vue de rapprocher les positions des différentes parties libyennes.

A Tripoli, le GNA soutenu par la communauté internationale fait face à l'hostilité d'un cabinet parallèle installé dans l'est du pays. L'Est est en grande partie contrôlé par l'Armée nationale libyenne (ANL) auto-proclamée du maréchal Khalifa Haftar.

Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est engluée dans une interminable crise de transition, victime d'une insécurité persistante, d'une économie en lambeaux et de rivalités politiques.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG