Liens d'accessibilité

Le chef des rebelles ougandais ADF, arrêté en Tanzanie


Des réfugiés congolais qui ont fui des affrontements entre l'armée congolaise et les combattants des Forces de l'Alliance Démocratique (ADF), s'assemblent autour d'une fontaine à la recherche de l'eau au camp de transit de Bukanga, à Bundibugyo, 376km de Kampala, juillet 17 2013.

Des réfugiés congolais qui ont fui des affrontements entre l'armée congolaise et les combattants des Forces de l'Alliance Démocratique (ADF), s'assemblent autour d'une fontaine à la recherche de l'eau au camp de transit de Bukanga, à Bundibugyo, 376km de Kampala, juillet 17 2013.

Jamil Mukulu est actuellement détenu en Tanzanie, selon le journal officiel ougandais New Vision que cite l’AFP.

Le chef de la rébellion ougandaise des Forces démocratiques alliées (ADF) est accusé d'avoir assassiné plus de 300 personnes depuis octobre dans l'Est de la République démocratique du Congo.

Les polices ougandaise et tanzanienne ont refusé de confirmer ou démentir cette arrestation.

Les rebelles musulmans des ADF, opposés au président ougandais Yoweri Museveni, sont basés depuis 1995 dans l'est de la RDC, où ils mènent des attaques contre les civils.

Mercredi, les Forces armées de la RDC avaient annoncé avoir abattu samedi dernier Kasada Karume, le responsable numéro tois des ADF, à Bango, au camp Baruku, près de Beni où quatre fosses communes viennent d'être découvertes.

XS
SM
MD
LG