Liens d'accessibilité

Le chef de la MONUSCO fustige les derniers massacres dans la région de Beni


Je condamne fermement ces massacres, a dit Martin Kobler (Reuters)

Je condamne fermement ces massacres, a dit Martin Kobler (Reuters)

Des personnes non encore identifiées ont massacré à la machette des dizaines de civils à Mayangose-Kibidiwe, au Nord-Est de Béni.

Martin Kobler juge effarants les derniers massacres de civils dans le territoire de Béni. Des personnes non encore identifiées ont massacré à la machette des dizaines de civils à Mayangose-Kibidiwe, au Nord-Est de Béni, dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC).

« Je les condamne fermement », a-t-il souligné.

« Rien n’entamera notre détermination à neutraliser tous les groupes armés qui terrorisent la population. Nous soutiendrons les autorités congolaises afin que tout soit mis en œuvre pour poursuivre les auteurs de ces tueries atroces et les traduire en justice », a affirmé le chef de la Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO) dans un communiqué.

La MONUSCO, les FARDC et la PNC, qui opèrent dans la région de Béni, ont dépêché des éléments sur place et ouvert une enquête. La MONUSCO s’inquiète également d’un autre incident survenu à Kasu, en Province Orientale, où plusieurs villageois ont été décapités par des inconnus.

L'ONU rappelle que la région de Beni a été le théâtre de plusieurs massacres ces derniers mois. Pour le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, cela montre combien il est « important d'éradiquer tous les groupes armés illégaux de la région ».

XS
SM
MD
LG