Liens d'accessibilité

Le chef de Boko Haram se dit « bien vivant », mais l'armée dément


Le présumé Abubakar Shekau, dans une vidéo diffusée par l'AFP (AP)

Le présumé Abubakar Shekau, dans une vidéo diffusée par l'AFP (AP)

Un homme se présentant comme le chef de la milice islamique Boko Haram rappelle qu’il est « bien vivant ». Abubakar Shekau, chef de Boko Haram, est apparu dans une nouvelle vidéo, en rejetant les informations selon lesquelles il aurait été tué par l'armée nigériane.

Dans cette vidéo, obtenue par l'Agence France Presse (AFP) et diffusée jeudi, le présumé Shekau déclare : « Me voilà, je suis en vie. Je ne mourrai que le jour où Allah me coupera le souffle ».

Mais même après la diffusion de la vidéo, l'armée nigériane a réitéré que le chef de la milice islamiste, qui sème la terreur dans le nord du Nigéria, est bel est bien mort. Dans un communiqué, le haut commandement ( Nigerian Defense Headquarters) a insisté sur le fait que l'homme figurant dans la vidéo, qui ne serait autre qu'un certain militant répondant au nom de Mohammed Bashir, a été tué le mois dernier lors d'affrontements dans la ville de Kondunga.

La semaine dernière, l'armée nigériane a publié des photos montrant une forte ressemblance entre l'homme barbu qui figure dans la vidéo, et un cadavre retrouvé après les combats.

Toujours selon le communiqué de l'armée nigériane, il est impossible de dire quand la nouvelle vidéo diffusée par l'AFP a pu être enregistrée. Par ailleurs, l'individu ne fait aucune référence à des événements survenus depuis la mort de ce que l'armée qualifie de « l'imposteur ».

Le vrai Shekau est mort depuis un certain temps, ajoute l'armée.

XS
SM
MD
LG