Liens d'accessibilité

Le chef de Boko Haram rappelle qu’il est « bien vivant »


Une photo de l'individu se présentant comme Abubakar Shekau, chef de la milice islamiste Boko Haram (AFP)

Une photo de l'individu se présentant comme Abubakar Shekau, chef de la milice islamiste Boko Haram (AFP)

Un homme se présentant comme le chef de la milice islamique Boko Haram rappelle qu’il est « bien vivant ». Abubakar Shekau, chef de Boko Haram, est apparu dans une nouvelle vidéo, en rejetant les informations selon lesquelles il aurait été tué par l'armée nigériane.

La vidéo, obtenue par l'Agence France Presse (AFP) et diffusée jeudi, montre un homme qui déclare : « Me voilà, je suis en vie. Je ne mourrai que le jour où Allah me coupera le souffle ».

Le personnage est un barbu, portant une tenue de combat et une mitrailleuse. Il ressemble et parle de la même manière animée que l’individu observé dans d’autres clips déjà diffusés par Boko Haram.

Après une démonstration de tir à la mitrailleuse perché à l’arrière d’un pickup sur fond de musique islamique, il déclame tout sourire: « Ni Barack Obama, ni François Hollande, ni Benjamin Netanyahu, ni Ban Ki-moon, ni la Reine Elizabeth ne me tueront ».

L'armée nigériane a déclaré la semaine dernière que le véritable Shekau est décédé et qu'un imposteur l’avait remplacé, un type se nommant Mohammed Bashir, qui d’ailleurs avait été tué durant des combats autour de la ville de Konduga.

Pendant que l’armée annonçait la mort de Shekau, Boko Haram démentait à coups de vidéos.

Impossible de déterminer où et quand la nouvelle vidéo a été enregistrée. Dans ce métrage, l'individu affirme que la milice islamiste de Boko Haram a instauré la sharia dans les territoires qu'elle a capturé dans le nord-ouest du Nigeria.

Toujours selon l'AFP, la vidéo montre également des images d'un homme lapidé à mort pour adultère, et l’amputation de la main d’un autre captif, accusé de vol. On peut également voir un homme et une femme recevoir 100 coups de fouet pour avoir eu des relations sexuelles hors mariage. Chaque fois, des foules ont été conviées à assister aux supplices.

XS
SM
MD
LG