Liens d'accessibilité

Boko Haram: le Cameroun renforce sa frontière avec le Nigéria


Des soldats camerounais à Fotokol, ville frontalière avec le Nigeria, le 17 février 2015. (Photo AP)

Des soldats camerounais à Fotokol, ville frontalière avec le Nigeria, le 17 février 2015. (Photo AP)

Une vingtaine d'attaques des islamistes armés nigérians sur le territoire camerounais depuis début septembre.

Le gouverneur de la région camerounaise de l’Extrême Nord, Midji-yawa Bakari, fait état de sept attaques en moins d’une semaine, y compris deux mardi, respectivement à Amchidé, où les troupes camerounaises ont tué au moins 11 assaillants ; et à Mora, où deux femmes kamikaze ont été tuées par l’explosion de leurs engins.

Les autorités régionales redoutent de nouvelles incursions des insurgés au moment où les Camerounais s’apprêtent à célébrer la fête de la Tabaski.

Alors que la sécurisation des frontières rassure les habitants, elle entrave sérieusement les activités économiques, a dit à la VOA Yaya Mboulé, un vendeur de bétail.

La communauté musulmane prend des précautions, nous a confié l’imam Ibrahim Arouna de Garoua.

Boko Haram a intensifié ses attaques au Cameroun depuis que ce pays a lancé une campagne militaire contre ce groupe radical islamiste. Les insurgés nigérians utilisent l’Extrême-Nord camerounais comme zone de repli, d’approvisionnement et de recrutement.

Le Cameroun a dénombré une vingtaine d’attaques sur son territoire depuis début septembre; la plupart contre des marchés, des quartiers populaires et des mosquées.

XS
SM
MD
LG