Liens d'accessibilité

Le Cameroun prend le contrôle total de Bakassi


Des enfants de la pénindule de Bakassi

Des enfants de la pénindule de Bakassi

Le Cameroun a pris mercredi le contrôle total de Bakassi, un territoire riche en pétrole, qu’il s’est disputé avec le Nigéria pendant des années. Les Nigérians, qui représentent 90 % des quelque 300.000 personnes vivant dans la péninsule, vont devoir obtenir un permis de séjour et seront considérés comme des ressortissants étrangers vivant au Cameroun s'ils décident d’y rester.

En 2002 la Cour internationale de justice (CIJ) a alloué le territoire au Cameroun.

Certains des Nigérians vivant dans la péninsule, à l'instar de Daniel Labawa, 27 ans, ne semblent pas particulièrement concernés, surtout s’ils ont droit à la double nationalité.
Une femme d’affaire nigérianne, Janette Etta, fait remarquer de son côté que l’administration camerounaise doit encore faire sentir sa presence. La monnaie camerounaise n’a pas encore été imposée, remarque-t-elle.

Depuis le départ des administrateurs nigérians en 2008, observe George Obi, un autre habitant, des hopitaux ont été ouverts, et les habitations rustiques ont fait place à des demeures solides et confortables.

Le gouvernement camerounais affirme avoir travaillé dur pour améliorer le niveau de vie des habitants de Bakassi. Beaucoup de fonds ont été investis dans des centres de formation, fait valoir William Elangwe Etoe, un fonctionnaire du ministère camerounais du Travail.

Néanmoins, certains Nigérians se plaignent de harcèlement de la part de soldats camerounais.

Il y a deux mois, un différend entre certains hommes d'affaires nigérians et des collecteurs d'impôts, ont contraint les autorités locales à imposer un couvre-feu dans la région.

Bernard Okalia Bilai, gouverneur de la région Sud-Ouest du Cameroun, où Bakassi est situé, affirme que les soldats cherchaient tout simplement à maintenir l’ordre, face à des contribuables récalcitrants qui sont allés jusqu’à attaquer un maire.

Des soldats ont été déployés pour maintenir la loi et l'ordre, alors que des attaques sporadiques de pirates étaient également signalées.

Le Nigéria avait formé de nombreux professionnels de la santé et des enseignants qui restent sur le territoire. Parmi les besoins de la région : un meilleur accès à l'eau potable et à l’électricité. Au Cameroun de jouer, affirment les habitants.
XS
SM
MD
LG