Liens d'accessibilité

Le Cameroun, 7ème pays à adopter le service « Calculateur 28 »


Présentation du « Calculateur 28 » à Yaoundé, au Cameroun (Moki Edwin Kindzeka, VOA)

Présentation du « Calculateur 28 » à Yaoundé, au Cameroun (Moki Edwin Kindzeka, VOA)

Ce service permet de calculer un cycle menstruel par SMS, en vue d’une planification familiale responsable.

Au Cameroun, popularité croissance du service surnommé « Calculateur 28 », qui permet de calculer un cycle menstruel par SMS, en vue d’une planification familiale responsable.

Le Cameroun est le 7ème pays à adopter ce service par téléphonie mobile. En envoyant un SMS avec quelques informations à un numéro court, les utilisateurs reçoivent un message comportant la date des prochaines règles, la date prévisible d’ovulation et donc la période estimée de fécondité en s’adaptant à la durée du cycle régulier.

L’utilisation du téléphone mobile comme vecteur de sensibilisation permet également aux hommes de calculer le cycle féminin de leur femme ou partenaire, et de maîtriser les dates importantes qu’elle même pourrait oublier. Ce qui fait que le contrôle de la fécondité ne repose plus seulement sur la femme, mais sur le couple.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) calcule qu’environ 222 millions de femmes à travers les pays en développement aimeraient retarder les naissances, ou cesser d’avoir des enfants. Mais elles n’ont pas accès à la contraception, pour de multiples raisons.

C’est ce qui a poussé Paul Franck Indjendjet Gondjout, qui est né au Gabon, à mettre au point le « Calculateur 28 ».Quarante pour cent des filles et des femmes ne savent pas comment calculer leur cycle menstruel. Et un tiers des femmes ont leur premier enfant avant l'âge de 18 ans, souligne-t-il.

Le « Calculateur 28 » fait le travail pour elles, ajoute-t-il. « Les gens qui utilisent notre application doivent envoyer un message avec la date des dernières règles et leur durée, et ils reçoivent la date de la prochaine menstruation, la période fertile et la date de l'ovulation », explique M. Franck.

Cet outil informatique pourrait avoir un impact énorme en Afrique, estime la gynécologue Tumasang Florence de l’hôpital central de Yaoundé (HCY).

Mais qu’en est-il des femmes qui ne disposent pas d’un cellulaire? Le « Calculateur 28 » est un système qui peut également leur être livré sous forme d’un guide simple. Elles pourront alors calculer elles-mêmes leur cycle menstruel.

Parmi les pays qui utilisent déjà le « Calculateur 28 », selon M. Franck : le Gabon, Sénégal, Burkina Faso et la Côte d’Ivoire, en plus du Cameroun. A terme, toute l’Afrique devrait être couverte, ajoute-t-il. Il faut dire que le système intéresse non seulement les Africaines, mais leurs partenaires.

Un récent rapport des Nations Unies (ONU) montre qu’en l’absence de meilleures politiques de planning familial, 40 % des 2 milliards d’enfants nés en Afrique d’ici à 2035 n’auront pas été désirés.

XS
SM
MD
LG