Liens d'accessibilité

Le calendrier électoral en Egypte, bouleversé


Adly Mansour a annoncé dimanche que l'élection présidentielle aura lieu avant les législatives

Adly Mansour a annoncé dimanche que l'élection présidentielle aura lieu avant les législatives

Le président égyptien par intérim a modifié la feuille de route de la transition politique. Dans une allocution retransmise à la télévision, Adly Mansour a annoncé dimanche la tenue de l’élection présidentielle avant les législatives, alors que le calendrier électoral prévoyait l’inverse.

« J'ai pris ma décision d'amender la feuille de route vers l'avenir dans le sens que nous commencerons par organiser l'élection présidentielle en premier, suivie par des élections législatives », a déclaré M. Mansour.

Les scrutins présidentiel et législatif doivent clore la transition démocratique promise par l’armée, qui a commencé à la mi-janvier par un référendum sur une nouvelle Constitution. Plus de 38 % des votants ont participé au référendum, une participation nettement supérieure au référendum constitutionnel de 2012 lorsque Mohamed Morsi était au pouvoir..

La nouvelle Constitution a été approuvée par 98,1% des votants au référendum.

De l’avis des observateurs, ce changement dans le calendrier électoral permettra au chef de l'armée et ministre de la Défense, le général Abdel Fatah al-Sissi, de se faire élire président dans quelques mois.

Par ailleurs, le bilan des affrontements samedi au troisième anniversaire du soulèvement qui a renversé Hosni Moubarak est de 49 morts.
XS
SM
MD
LG