Liens d'accessibilité

Le brut poursuit sa chute


(Reuters)

(Reuters)

Le Brent de mer du Nord comme le brut léger américain sont à leur plus bas niveau depuis avril 2009 après avoir enchaîné sept semaines consécutives de baisse.

SINGAPOUR (Reuters) - Les cours du pétrole perdent encore plus de 2% lundi, affectés par une réduction drastique des prévisions de Goldman Sachs pour le marché en 2015 et 2016.

Le Brent de mer du Nord comme le brut léger américain sont à leur plus bas niveau depuis avril 2009 après avoir enchaîné sept semaines consécutives de baisse.

Vers 10h25 GMT, le contrat février sur le Brent perd 1,27 dollar ou 2,53% à 48,84 dollars tandis que celui sur le West Texas Intermediate cède 1,04 dollar (2,15%) à 47,32.

Les analystes de Goldman Sachs ont ramené lundi leur prévision moyenne pour le Brent à 50,40 dollars cette année, au lieu de 83,75. Pour le brut américain, leur prévision passe de 73,75 dollars à 47,15.

Le bureau d'études est surtout pessimiste sur le très court terme, tablant sur un baril de Brent à 42 dollars à un horizon de trois mois, puis à 43 dollars dans six mois, au lieu de respectivement 80 et 85 dollars.

Pour le WTI, son estimation à trois mois passe de 70 à 41 dollars et celle à six mois de 75 à 39.

Les prix remonteraient ensuite à partir du deuxième semestre et confirmeraient leur redressement l'année prochaine.

Goldman Sachs prévoit ainsi pour 2016 des cours moyens de 70 dollars pour le Brent et de 65 pour le WTI, à comparer à des estimations précédentes de respectivement 90 et 80 dollars.

Goldman est l'une des banques d'affaires américaines les plus influentes sur les marchés des matières premières. En 2008, quand les cours du brut avaient culminé à près de 150 dollars le baril, le bureau d'études avait fait sensation en relevant sa prévision à 200 dollars.

XS
SM
MD
LG