Liens d'accessibilité

Le bouclier anti-missile opérationnel dans les "prochains jours" en Corée du Sud

  • VOA Afrique

Un sous-marin américain arrive à Busan, Corée du Sud, le 24 avril 2017.

Le bouclier anti-missiles américain dont la livraison a commencé mercredi matin en Corée du Sud sera opérationnel dans les "prochains jours", a indiqué un amiral américain.

Six camions transportant les premiers éléments du dispositif de défense Terminal High Altitude Area Defense (THAAD) sont arrivés sur le parcours de golf prévu pour accueillir cet équipement militaire, dans le comté de Seongju (sud), à 250 kilomètres au sud de Séoul.

Le bouclier "sera opérationnel dans les prochains jours et sera en mesure de mieux défendre la Corée du Sud contre la menace croissante de la Corée du Nord", a indiqué l'amiral Harry Harris, chef des forces américaines dans la zone Asie Pacifique, à des parlementaires américains.

Harry Harris parle à West 2017, le 21 février 2017.
Harry Harris parle à West 2017, le 21 février 2017.

Il a également précisé que l'armée américaine soupesait l'opportunité d'installer de nouveaux missiles d'interception à Hawaï, qui pourrait être l'un des premiers territoires américains à portée des missiles nord-coréens.

"J'ai suggéré que nous installions des intercepteurs à Hawaï", a-t-il souligné auprès de la Commission des forces armées de la Chambre des représentants.

Le ministère sud-coréen de la Défense a dit mercredi matin espérer une "mise en oeuvre opérationnelle du THAAD dès que possible", avec l'objectif qu'il soit totalement déployé avant la fin de l'année.

Washington et Séoul affirment que le THAAD mettra la Corée du Sud à l'abri de la menace de Pyongyang, qui multiplie les essais balistiques.

Ce bouclier est supposé pouvoir intercepter et détruire les missiles nord-coréens à courte et moyenne portée durant la phase terminale de leur vol.

Moscou s'oppose à ce déploiement, tout comme la Chine, qui y voit un facteur d'instabilité régionale et une menace pour ses propres capacités balistiques.

Des centaines de Sud-Coréens inquiets des retombées environnementales du système ont manifesté mercredi et des affrontements avec la police ont fait au moins 10 blessés.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG