Liens d'accessibilité

Le bilan de la tuerie d'Orlando est révisé à 49 morts, plus le tireur


Après la fusillade d'Orlando, la ville a rendu hommage aux 49 victimes le 12 juin à Atlanta.

Après la fusillade d'Orlando, la ville a rendu hommage aux 49 victimes le 12 juin à Atlanta.

La police fédérale américaine a révisé lundi à 49 morts le bilan de la fusillade d'Orlando, la pire de l'histoire des Etats-Unis, expliquant que le tireur avait été comptabilisé dans le bilan initial.

"Je pense que ce qui a été donné (comme bilan) à un moment donné, incluait le tireur. Nous n'incluons pas le tireur comme victime", a expliqué Paul Wysopal, l'agent du FBI en charge de l'enquête, lors d'une conférence de presse.

Dimanche tôt, Omar Mateen, un américain d'origine afghane né en 1986, s'est introduit dans un club gay très fréquenté d'Orlando, où il a fait feu et pris des otages pendant plusieurs heures avant l'intervention des forces spéciales de la police locales.

Il avait fait allégeance au groupe Etat islamique lors d'un appel au numéro des urgences 911 alors qu'il avait déjà commencé son attaque.

De son côté, le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué lundi la fusillade commise par "un soldat du califat"

Outre les 49 morts, la fusillade a fait plus de 50 blessés dont certains dans un état grave.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG