Liens d'accessibilité

Le bilan de l'attentat de Bagdad s'aggrave à 292 morts


Un cercueil d'une victime de l'attentat porté dans les rues de Bagdad, Irak, le 5 juillet 2016.

Un cercueil d'une victime de l'attentat porté dans les rues de Bagdad, Irak, le 5 juillet 2016.

L'attentat perpétré dimanche dans un quartier animé de Bagdad par le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a fait au moins 292 morts, selon un nouveau bilan établi jeudi par le ministère irakien de la Santé.

Cet attentat, l'un des plus meurtriers qu'ait connu l'Irak, a également fait quelque 200 blessées, a ajouté la ministre.

115 corps ont été identifiés et remis à leurs familles, a indiqué la ministre de la Santé Adila Hammoud.

Les examens se poursuivre pour identifier 177 personnes tuées dans cette attaque perpétrée dans le quartier majoritairement chiite de Karrada.

Elle a été menée à l'aide d'un véhicule piégé qui a explosé dans une rue bondée avant les fêtes de la fin du mois de jeûne du ramadan.

L'attentat a provoqué la colère des Irakiens face à l'incapacité du gouvernement à protéger les populations civiles et à mettre en oeuvre des mesures de sécurité efficaces. Il a entraîné la démission du ministre de l'Intérieur.

L'EI s'est emparé en 2014 de larges pans du territoire irakien mais a depuis perdu du terrain au profit des forces gouvernementales, soutenues par les frappes de la coalition internationale sous commandement américain.

Malgré ses revers, le groupe ultraradical sunnite a continué à commettre des attentats sanglants visant notamment la communauté chiite qu'il considère comme hérétique.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG