Liens d'accessibilité

Le Belge Vanden Borre file au TP Mazembe, sa "deuxième maison"


Anthony Vanden Borre, d’Anderlecht, à droite, en duel avec Edson Braafheid de Lazio de Rome lors d’un match amical au stade Constant Vanden Stock à Bruxelles, 19 juillet 2015.

Anthony Vanden Borre, d’Anderlecht, à droite, en duel avec Edson Braafheid de Lazio de Rome lors d’un match amical au stade Constant Vanden Stock à Bruxelles, 19 juillet 2015.

"Je retourne dans ma deuxième maison. C'est un club dont je rêvais": l'international belge Anthony Vanden Borre a annoncé jeudi sa signature imminente au Tout Puissant Mazembe, le principal club de RD Congo, où il est né.

Le club congolais a confirmé sur son site internet que Vanden Borre "est attendu à Lubumbashi (dans la province du Katanga, dans le sud de la RDC) à la fin de la semaine pour boucler son transfert et enfiler le maillot du TPM".

Le latéral droit âgé de 29 ans, 29 sélections avec les Diables Rouges, assure qu'il n'a pas renoncé à sa carrière internationale, bien qu'il n'ait plus été convoqué depuis juin 2015. "Je ne vais pas là-bas pour dormir", a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse devant les médias belges.

Je retourne dans ma deuxième maison. C'est un club dont je rêvais":

"Le championnat congolais n'a rien à envier au championnat chinois. Le TP Mazembe est un plus grand club que certains clubs chinois", a-t-il poursuivi, en allusion aux départs de certains joueurs vers la lucrative Super League chinoise, dont son compatriote Axel Witsel, qui s'est engagé au Tianjin Quanjian FC contre un salaire annuel de 18 millions d'euros.

"Dire que j'en avais marre du foot européen, ce n'est pas vrai. Mais à la fin, c'est vrai que j'étais fatigué mentalement, surtout avec la carrière que j'ai eue. Mais marre du foot européen ne veut pas dire que j'en ai marre du foot", a-t-il expliqué, insistant sur l'importance de la Ligue des champions africaine que le TP a remporté à cinq reprises, la dernière en 2015.

Lubumbashi, la ville où est installée le club congolais, est située à quelques kilomètres de Likasi, là où est né Vanden Borre, dont la mère (décédée aujourd'hui) était congolaise, avant de partir très jeune vers la Belgique.

Formé à Anderlecht, Vanden Borre est souvent présenté comme l'enfant terrible du football belge, un talent prometteur et précoce mais freiné par des blessures, des frasques (excès de vitesse) ou des soucis de concentration.

Outre celles du club belge, il a également porté les couleurs des clubs italiens de la Fiorentina (2007-2008) et du Genoa (2008-2010), ou encore du club anglais de Portsmouth (2009-2010).

Prêté avec option d'achat à Montpellier par Anderlecht, il avait résilié son contrat le liant au club français le 11 janvier, semblant se diriger vers une fin de carrière, avant finalement de prendre la direction du TP Mazembe.

Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG