Liens d'accessibilité

Le Bataillon al-Mulathamun, sur la liste noire des Etats-Unis


Mokhtar Belmokhtar, toujours recherché par les Etats-Unis

Mokhtar Belmokhtar, toujours recherché par les Etats-Unis

Les Etats-Unis ont placé sur la liste des organisations terroristes étrangères le Bataillon al-Mulathamun, une organisation qui a fait partie du réseau terroriste Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) avant de s’en détacher en 2012, sous la direction de son dirigeant, Mokhtar Belmokhtar.

Cette décision, annoncée mercredi par le département d'Etat américain, interdit à quiconque d'aider cette organisation, de lui octroyer des ressources matérielles et de participer à ses transactions. Il est également prévu de geler les avoirs du Bataillon al-Mulathamun qui seront découverts aux Etats-Unis, ou tomberont sous la juridiction des Etats-Unis. Le département d'Etat a pris ces mesures en consultation avec les ministères américains de la Justice et du Trésor .

Les sanctions décrétées à l'encontre du Bataillon al-Mulathamun seront également applicables à ses alliés, les groupes dits « Les Signataires par le sang » ou « Ceux qui signent par le sang » (El-Mouaguiine Biddam), et al-Mourabitoun.

Les Signataires par le sang a revendiqué la responsabilité de l'attaque contre le site gazier d'In Amenas, en Algérie, perpétrée en janvier 2013. Le siège des installations avait duré 4 jours et entraîné la mort d’au moins 38 civils, dont trois ressortissants américains. Sept autres Américains avaient pu s’échapper.

En mai 2013, le Bataillon al-Mulathamun a revendiqué un double attentat kamikaze au Niger, mené conjointement avec le Mouvement pour l'unité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), qui a fait au moins 20 morts. Et en août, le bataillon s’est joint au Mujao pour former al-Mourabitoun. Washington considère ce groupe comme « la plus grande menace aux intérêts américains et occidentaux au Sahel », a souligné le département d’Etat.
XS
SM
MD
LG