Liens d'accessibilité

Le baril de brut plafonne aux alentours de 82 dollars


(AP)

(AP)

Le prix du baril de pétrole brut est en baisse, mais l’impact est mitigé. La chute a atteint plus de 25 % depuis l’été, tant pour le West Texas Intermediate que pour le Brent de la Mer du Nord. Le Brent plafonnait lundi aux alentours de 86 dollars le baril, alors qu'il était tombé la semaine dernière à environ 82 dollars, soit son plus bas niveau depuis quatre ans. En août, il se chiffrait aux alentours de 100 dollars le baril.

Parmi les facteurs qui aliment cette baisse : le pétrole de schiste du Dakota, les États-Unis pesant sur le marché mondial en réduisant leur dépendance.

Les experts pointent également du doigt la diminution de la demande, liée au ralentissement économique mondial, notamment en Europe et en Chine. Par ailleurs, les pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) ne se sont pas encore entendus pour réduire leur production afin de faire remonter les cours. Jusqu'à présent, l'Arabie saoudite préfère écouler du volume et préserver sa part de marché.

Parmi les pays d’Afrique subsaharienne qui connaissent des difficultés de trésorerie du fait de la chute des prix du pétrole : le Tchad et le Nigéria.

XS
SM
MD
LG