Liens d'accessibilité

Détournement d’un Boeing d’Ethiopian : plus de peur que de mal


Ethiopian Airline.

Ethiopian Airline.

« Les passagers n’ont pas forcement compris que l’avion était victime d’un détournement,» explique Bertrand Stämpfli, le porte-parole de l’aéroport de Genève-Cointrin.

La situation est rapidement redevenue normale ce lundi 17 février, à l’aéroport de Genève, quelques heures après un détournement d’avion.

Le Boeing 767 d'Ethiopian Airlines s'est posé sur le tarmac tôt ce matin après avoir été détourné.

Le pirate n’était personne d’autre que le copilote de l'appareil qui reliait Addis-Abeba à Rome. L’Ethiopien de 30 ans avait prévu de détourner l’avion vers Genève pour demander l’asile, explique Bertrand Stämpfli, le porte-parole de l’aéroport de Genève-Cointrin.

« Il a profité de ce que le pilote avait quitté le cockpit pour aller aux toilettes, il s’est enfermé dans le cockpit, et il a fait route vers Genève où il a géré seul l’atterrissage de l’appareil », explique M. Stämpfli.

Selon lui le copilote est sorti par la fenêtre du cockpit et s'est immédiatement constitué prisonnier auprès des forces de police.

« A priori, il n’avait aucun complice et es passagers n’ont pas forcement compris que l’avion a été détourné. Tout s’est passé dans le plus grand calme. »

XS
SM
MD
LG