Liens d'accessibilité

L'armée nigériane tente de reprendre Monguno à Boko Haram


L'offensive de l'armée nigériane se poursuit dans le nord du pays (AFP)

L'offensive de l'armée nigériane se poursuit dans le nord du pays (AFP)

Les islamistes ont lancé plusieurs attaques simultanées dimanche matin. L'une a visé la ville de Maiduguri, dont Boko Haram aimerait faire la capitale d'un futur Etat islamique.

MAIDUGURI, Nigeria (Reuters) - L'armée de terre nigériane, appuyée par l'aviation, s'efforçait lundi de reprendre la ville de Monguno, dans le nord-est du pays, tombée dimanche aux mains des insurgés de Boko Haram, a-t-on appris auprès des services de sécurité.

Les islamistes ont lancé plusieurs attaques simultanées dimanche matin. L'une a visé les faubourgs et l'aéroport de la grande ville de Maiduguri, dont Boko Haram aimerait faire la capitale d'un futur Etat islamique.

Les insurgés ont également attaqué deux autres villes, dont Monguno, au bord du lac Tchad. Un porte-parole de l'armée nigériane avait déclaré dimanche soir que des raids aériens avaient été lancés pour tenter de reprendre le contrôle de Monguno, dont les troupes au sol avaient été contraintes de se retirer.

"L'opération a repris ce matin à Monguno, par des bombardements aériens destinés à déloger les insurgés, a-t-on déclaré lundi de source proche des services de sécurité. Au moins 15 soldats ont été tués, ainsi que plus de 25 civils, lundi dans les combats à Monguno, a-t-on déclaré de même source.

Monguno se trouve non loin de Baga, où une base militaire a été conquise par Boko Haram au tout début janvier lors d'une attaque qui a fait de nombreux morts chez les civils.

XS
SM
MD
LG