Liens d'accessibilité

L'ancien chef des armées nommé président par intérim de la fédération d'athlétisme du Kenya


Stanley Biwott a remporté le marathon de New York le 1er novembre 2015. (AP Photo/Kathy Willens)

Stanley Biwott a remporté le marathon de New York le 1er novembre 2015. (AP Photo/Kathy Willens)

La Fédération kényane d'athlétisme a nommé Jackson Tuwei, président par intérim en remplacement de Isaiah Kiplagat, suspendu par la fédération internationale d'athlétisme (IAAF) pour des soupçons de corruption.

La nomination de Tuwei a été annoncée à l'issue d'une réunion du comité exécutif de la fédération kényane, qui prend acte de la suspension de ses trois administrateurs visés par l'enquête de l'IAAF et promet de coopérer avec les autorités.

"A la suite de la suspension du président de AK par la commission d'éthique de l'IAAF, le comité exécutif a ratifié la nomination du Lieutenant Général Jackson Kiprono Tuwei" avec effet immédiat, précise un communiqué de la fédération nationale.

L'ancien président Kiplagat, son vice-président, David Okeyo, et son ancien trésorier, Joseph Kinyua, ont été suspendus de leurs fonctions suite à l'examen de plaintes à leur encontre pour "subversion potentielle du processus de contrôle antidopage au Kenya et détournement potentiel de fonds reçus par l'AK de la part de Nike".

Okeyo, qui siégeait également au conseil de l'IAAF où il occupait le poste de directeur en charge des compétitions, verra ses fonctions réattribuées à un autre membre du comité exécutif.

L'ancien procureur du Kenya, Sharad Rao, a été désigné par la fédération internationale pour examiner les charges qui pèsent contre les trois officiels suspendus.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG