Liens d'accessibilité

Lancement réussi pour la mission MMS de la NASA


Le décollage de la mission MMS (AP Photo/NASA, Aubrey Gemignani)

Le décollage de la mission MMS (AP Photo/NASA, Aubrey Gemignani)

Cette mission est dédiée à l'étude de la reconnexion magnétique, un processus qui permet de transférer l'énergie magnétique aux particules chargées sous forme de chauffage et d'accélération.

L’agence spatiale américaine, la NASA, a lancé vendredi la mission « Magnetospheric Multi Scale » (MMS). Elle implique quatre satellites, et elle est dédiée à l'étude de la reconnexion magnétique, un processus fondamental qui permet de transférer l'énergie magnétique aux particules chargées sous forme de chauffage et d'accélération.

Les quatre satellites vont occuper une orbite à mi-chemin entre la Terre et la Lune, et resteront relativement proches les uns des autres. Ils vont procéder à des mesures des particules chargées et des champs électromagnétiques dans la magnétosphère, l'environnement ionisé de la Terre où le mouvement des particules est contrôlé par le champ magnétique terrestre.

De nombreux laboratoires américains, européens et japonais sont impliqués dans la mission MMS de la NASA, notamment deux laboratoires français, signale le CNRS.

Le travail des satellites sera d’autant plus important que la reconnexion magnétique peut paralyser les réseaux électriques, mettre hors services des satellites et interrompre les signaux radio et les communications aériennes.

L’espoir est que grâce aux données qu'ils recueilleront, les scientifiques pourront mieux cerner l’ampleur des éruptions solaires et leur impact sur la Terre. Leur mission devrait durer deux ans, et coûtera la bagatelle d’1,1 milliard de dollars.

XS
SM
MD
LG