Liens d'accessibilité

L'Afrique subsaharienne, l'endroit où il est le plus dur d'être mère


Une mère de RDC, le pays le plus mal noté par le rapport de Save the Children sur la santé maternelle

Une mère de RDC, le pays le plus mal noté par le rapport de Save the Children sur la santé maternelle

Selon le rapport annuel de l’ONG Save the Children, intitulé « Situation des mères dans le monde », la République Démocratique du Congo (RDC) est le « pire pays pour être mère », supplantant ainsi le Niger.

Les pays d'Afrique subsaharienne occupent les dix plus mauvaises places sur 176 pays.


En matière d’inégalité des chances d’un pays à l’autre, ou d’un continent à l’autre, les chiffres parlent d’eux-mêmes : par exemple, en RDC, une femme ou fille a un risque sur 30 de mourir de problèmes liés à la maternité, dont l'accouchement. « En RDC comme on le sait c’est un pays énorme » fait valoir Juliette Perreard, porte-parole de STC en Afrique. « On peut mettre cinq fois la France à l’intérieur de la RDC. Il y a 65 millions d’habitants donc même pour le gouvernement c’est difficile de tenir des infrastructures à jour, surtout avec l’instabilité que l’on connait ».

En Finlande, le risque existe pour une femme sur 12.200. Ce pays arrive en tête du classement, devant quatre autres pays nordiques : la Suède, la Norvège, l'Islande et les Pays-Bas. Les Etats-Unis occupent la 30ème place derrière la Slovénie et la Lituanie.
Le rapport de Save the Children souligne notamment le nombre élevé de mères donnant naissance beaucoup trop jeunes, « avant que leur corps ait atteint la maturité ».

Toujours selon Mme Perreard, « les trois-quarts des causes de mortalité infantile dans les pays sub-sahariens c’est effectivement les enfants prématurés ». Autres facteurs : la malnutrition, le manque d’utilisation de la contraception, et la pauvreté de l’alimentation avant, pendant et après la grossesse.
XS
SM
MD
LG