Liens d'accessibilité

La Tunisie signe avec les Etats-Unis un accord de garantie pour emprunter 500 millions de dollars


Le président tunisien Beji Caid Essebsi décore les membres de la garde présidentielle morts lors d'une explosion d'un bus à Tunis, le 25 novembre 2015.

Le président tunisien Beji Caid Essebsi décore les membres de la garde présidentielle morts lors d'une explosion d'un bus à Tunis, le 25 novembre 2015.

La Tunisie a signé vendredi avec les Etats-Unis un accord de garantie de prêt qui va lui permettre d'emprunter 500 millions de dollars sur les marchés financiers internationaux, a annoncé le ministre tunisien des Finances Slim Chaker.

Cet accord fait suite aux discussions tenues en mai 2015 entre les présidents américain Barack Obama et tunisien Béji Caïd Essebsi et vise à "soutenir la Tunisie alors qu'elle poursuit d'importantes réformes économiques qui fourniront les bases à la croissance et la prospérité", a indiqué le département d'Etat américain dans un communiqué.

"La valeur de ce prêt est de 500 millions de dollars (ndlr: 441 M EUR), sa durée est de cinq ans et la garantie américaine va nous permettre d'emprunter à un taux de 2% ou moins, au lieu de 6 ou 7% si nous étions sortis seuls sur le marché", a dit M. Chaker à la radio privée Mosaïque FM.

Il s'agit de la troisième garantie de prêt que les Etats-Unis accordent à la Tunisie, après un accord sur 485 millions de dollars en 2012 et un autre sur 500 millions en 2014, a précisé le Département d'Etat.

L'économie tunisienne a été fortement affectée par l'instabilité qui a suivi la révolution de 2011 ainsi que par une série d'attentats jihadistes qui ont notamment entraîné une baisse vertigineuse de la fréquentation touristique, un secteur clé.

En 2015, la croissance a été inférieure à 1% en Tunisie.

Ce pays est aussi confronté à un taux de chômage très élevé chez les jeunes et à une baisse des investissements étrangers.

Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé en mai avoir donné son feu vert à un nouveau plan d'aide de 2,9 milliards de dollars sur quatre ans en faveur de la Tunisie.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG