Liens d'accessibilité

La destruction du vol MH-17, un « scandale de proportions indicibles », selon Obama


Le président Barack Obama lors de son point de presse à la Maison Blanche le 18 juillet 2014 (Photo AP)

Le président Barack Obama lors de son point de presse à la Maison Blanche le 18 juillet 2014 (Photo AP)

Le président Barack Obama affirme que la mort des 298 personnes à bord du vol de la Malaysia Airlines qui s'est écrasé jeudi dans l'est de l'Ukraine est un « scandale de proportions indicibles ».

Lors d’un point de presse à la Maison Blanche vendredi, M. Obama a déclaré que tout permet de croire que l'avion a été abattu par un missile sol-air lancé à partir d'une zone contrôlée par les séparatistes pro-russes.

Il a réclamé une enquête internationale sur l'incident, en ajoutant que la Russie et les séparatistes doivent respecter un cessez-le-feu immédiat.

Cette tragédie souligne « qu'il est temps de rétablir la paix et la sécurité en Ukraine », a poursuivi M. Obama.

L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a dépêché sur les lieux une trentaine d'experts, après que les rebelles pro-russes qui contrôlent la région eurent garanti leur sécurité. Il s'agira entre autre de déterminer qui a tiré le missile qui, pense-t-on, aurait abattu l'appareil.

Les dirigeants du monde entier ont appelé à une enquête approfondie sur la destruction du vol MH-17, qui avait décollé d'Amsterdam à destination de Kuala Lumpur.

S'exprimant lors d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité des Nations unies (ONU), l'ambassadeur des Etats-Unis à l'ONU, Samantha Power, a pointé du doigts les séparatistes pro-russes dans l'Est de l'Ukraine, sans exclure que des éléments russes aient apporté une aide technique aux rebelles.

« Cette guerre peut être arrêtée. La Russie ne peut mettre fin à cette guerre. La Russie doit mettre fin à cette guerre », a ajouté Mme Power.

De son côté, le président russe Vladimir Poutine a appelé vendredi à un cessez-le-feu immédiat en Ukraine, alors même que son ministre des Affaires étrangères avertissait que la Russie pourrait riposter à des bombardements transfrontaliers en provenance d'Ukraine. M. Poutine a accusé le gouvernement ukrainien d'être à l'origine de la tragédie.

XS
SM
MD
LG