Liens d'accessibilité

La Terre, affectée par deux tempêtes solaires dès vendredi


L'une des deux éruptions solaires observées par la Nasa le 10 septembre (AP)

L'une des deux éruptions solaires observées par la Nasa le 10 septembre (AP)

Les services météorologiques spatiaux américains (US Space Weather) ont averti que deux éruptions solaires pourraient compromettre les communications sur la Terre dans les jours à venir.

La météo spatiale est un terme qui désigne une série de processus physiques émanant du Soleil, et qui peuvent affecter les activités humaines sur Terre et dans l'espace.

Suite à une éruption solaire particulièrement intense mercredi, l’agence spatiale américaine, la Nasa, a confirmé qu’un ouragan de particules s’éloigne du Soleil et pourrait affecter les satellites en orbite autour de la Terre dès vendredi.

Si les radiations électromagnétiques, qui voyagent à la vitesse de la lumière, ne prennent qu’environ 8 minutes pour franchir la distance entre le Soleil et la Terre, les particules électrisées nécessitent entre quelques heures à plusieurs jours pour franchir la même distance.

Il est très rare, soulignent les scientifiques, que deux éruptions solaires se produisent si rapidement l’une après l’autre.

Les experts prédisent que certaines communications radio et systèmes de positionnement global pourraient être perturbés. Néanmoins, ils ne s’attendent pas à des interruptions catastrophiques des réseaux électriques ou des systèmes de communication internationaux.

Les tempêtes géomagnétiques peuvent induire des courants électriques inattendus dans de longs conducteurs comme les lignes électriques. En 1989, une telle tempête avait provoqué une panne de courant généralisée du réseau d'Hydro-Québec, qui s'était effondré en moins de deux minutes, privant de courant plus de six millions de personnes au Québec et dans le nord-est des États-Unis pendant neuf heures.

XS
SM
MD
LG