Liens d'accessibilité

La Suède veut expulser jusqu'à 80.000 demandeurs d'asile déboutés


Contrôle douanier a l’aéroport international de Copenhague pour prévenir l’entrée illégale de migrants en Suède, Kastrup, 4 janvier 2016

Contrôle douanier a l’aéroport international de Copenhague pour prévenir l’entrée illégale de migrants en Suède, Kastrup, 4 janvier 2016

La Suède entend expulser jusqu'à 80.000 migrants arrivés sur son sol en 2015 et dont la demande d'asile a été ou sera rejetée, a déclaré mercredi le ministre de l'Intérieur Anders Ygeman.

"On parle de 60.000 personnes mais cela peut monter à 80.000", a indiqué le ministre au quotidien financier Dagens Industri (DI) et à la télévision publique SVT, précisant que le gouvernement avait demandé à la police et à l'Office des migrations d'organiser ces retours.

En temps ordinaire, les expulsions s'effectuent sur des vols commerciaux mais compte tenu des nombres évoqués, "nous allons devoir utiliser plus d'avions charters" spécialement affrétés et les expulsions s'étaleront sur plusieurs années, a ajouté M. Ygeman.

En 2015, 163.000 réfugiés ont déposé une demande d'asile en Suède, l'équivalent de 1,3 million de personnes pour un pays de 80 millions d'habitants comme l'Allemagne, laquelle a reçu 1,1 million de réfugiés sur la même période.

Sur les quelque 58.800 dossiers traités l'an dernier par l'office suédois, 55% ont été acceptés, moyenne sur laquelle se fonde le ministre de l'Intérieur pour arriver aux 80.000 expulsions envisagées selon l'estimation haute.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG