Liens d'accessibilité

La sonde américaine MAVEN, en orbite autour de Mars


Interprétation par un artiste de la sonde MAVEN de la NASA (AP)

Interprétation par un artiste de la sonde MAVEN de la NASA (AP)

Au terme d’un périple de 10 mois, après avoir parcouru 711 millions de kilomètres, le vaisseau spatial américain Maven (Mars Atmosphere and Volatile Evolution) a réussi son insertion en orbite autour de Mars dans la nuit de dimanche à lundi.

C’est ce qu’a indiqué l’agence spatiale américaine, la NASA, en rappelant que MAVEN a pour mission d’étudier la haute atmosphère de la planète rouge et d’aider les scientifiques à mieux comprendre l’évolution de son climat. Car l’atmosphère de Mars a été suffisamment chaude à une époque pour que l’eau coule à sa surface, alors qu’aujourd’hui, il ne reste qu’un désert de roches et de poussières, et de la glace. Notamment, MAVEN va permettre de mesurer la vitesse à laquelle les gaz s'échappent de l'atmosphère martienne dans l'espace.

« Nous cherchons donc à savoir ce qui se passe au sommet de l'atmosphère, la façon dont les processus impliquant le Soleil et les vents solaires affectent les gaz au sommet de l'atmosphère et les éparpillent loin dans l'espace. Donc, en substance, notre objectif est de répondre à la question de savoir où est passée l’eau, et le dioxyde de carbone », a expliqué Bruce Jakosky, de l'Université du Colorado, principal scientifique de Maven.

La sonde de 2,45 tonnes a entamé une période de six semaines de calibrage de ses instruments, qui lui permettra d’entamer sa mission d’un an. À terme, elle se placera sur une orbite elliptique qui lui permettra des observations sous toutes les latitudes, de toutes les couches de la haute atmosphère martienne, avec une altitude variant de 150 km à plus de 6.000 km, précise la NASA.

Trois satellites – deux américains et un européen – sont actuellement en orbite autour de Mars. Un autre satellite, lancé par l’Inde, doit arriver autour de la planète rouge mercredi.

XS
SM
MD
LG