Liens d'accessibilité

La Société natioale de pétrole du Liberia licencie tout son personnel


Charles Brumskine of Liberia

Charles Brumskine of Liberia

Ces licenciements concernent aussi bien les cadres que le personnel de base de la Société nationale de pétrole du Liberia (Nocal).

La Nocal indique, dans un communiqué, "ne plus être en mesure d'assurer (ses) dépenses administratives et de fonctionnement".

"Malgré de grands efforts de la direction pour appliquer des mesures d'austérité pour gérer la situation, la chute continue des cours du pétrole a sévèrement atteint les capacités de la Nocal à faire face à ses obligations", soutient le communiqué.

La société qui emploie 200 personnes précise qu’"un nouveau recrutement et une nouvelle réembauche de personnel seront menés sur la base de normes élevées de transparence par un consultant extérieur recruté par la direction qui va reprendre tout le processus" de sélection des employés.

La Nocal est l'un des principaux contributeurs au budget national et des initiatives de reconstruction du pays, depuis la fin en 2003 de quatorze ans de guerres civiles ayant fait 250.000 morts.

Le secteur des hydrocarbures libérien est émergent avec des compagnies comme les américaines Anadarko et le géant Chevron qui ont commencé des forages en mer ces dernières années.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG