Liens d'accessibilité

La Séléka demande la récompense promise pour un chef de la LRA


Dominic Ongwen

Dominic Ongwen

Les Etats-Unis avaient promis "jusqu'à cinq millions de dollars" de récompense pour toute information menant à l'arrestation de Dominic Ongwen. La Séléka veut l'argent.

BANGUI (Reuters) - Les ex-rebelles centrafricains de la Séléka, qui disent avoir capturé Dominic Ongwen, commandant de l'Armée de résistance du seigneur, réclament la récompense de cinq millions de dollars offerte par les Etats-Unis.

Les forces spéciales américaines qui apportent depuis 2011 un soutien à la force d'intervention créée par l'Union africaine (UA) pour démanteler le mouvement ougandais particulièrement violent avaient annoncé dans la semaine l'arrestation de ce suspect recherché par la Cour pénale internationale pour crime contre l'humanité.

Les autorités ougandaises ont depuis confirmé son identité. Les Etats-Unis avaient promis "jusqu'à cinq millions de dollars" de récompense pour toute information menant à son arrestation. "C'est nous qui l'avons ramené à notre base. Les Américains sont venus à bord de deux hélicoptères, dont l'un s'est posé et a emmené le prisonnier", a déclaré Mounir Ahmat, commandant de la Séléka à Sam Ouandja, dans le nord de la République centrafricaine, interrogé par Reuters. "Nous n'avons toujours pas reçu la récompense promise pour la capture de Dominic Ongwen. J'ai appelé les Américains ce matin et ils ont promis de revenir dans deux jours", a-t-il ajouté.

La Séléka, mouvement rebelle à majorité musulmane, s'est emparée du pouvoir en Centrafrique en mars 2013 avant de le quitter en janvier 2014 sous la pression de la communauté internationale.

XS
SM
MD
LG