Liens d'accessibilité

La sécurité renforcée à la Maison-Blanche


Lundi, des agents des Services secrets patrouillaient autour de la Maison-Blanche avec des chiens, tandis que d'autres agents étaient en poste sur le toit (AP)

Lundi, des agents des Services secrets patrouillaient autour de la Maison-Blanche avec des chiens, tandis que d'autres agents étaient en poste sur le toit (AP)

Lundi, des agents des Services secrets américains (United States Secret Service ou USSS) patrouillaient autour de la Maison-Blanche, ici à Washington, avec des chiens, tandis que d'autres agents étaient en poste sur le toit.

La directrice des Service secrets, Julia Pierson, a fait renforcer les patrouilles et la surveillance le long de la clôture qui entoure la Maison-Blanche, suite à un incident vendredi dernier, lorsqu'un individu a escaladé la clôture entourant la demeure présidentielle avant de parvenir jusqu'à sa porte. Les Services secrets tentent toujours de déterminer comment l'intrus a réussi son exploit, avant de courir sur le gazon jusqu’à la porte de la demeure présidentielle, où il a enfin été intercepté.

La Maison-Blanche est l'un des bâtiments les plus sûrs aux États-Unis mais à la suite de l'intrusion, les Services secrets étudient la possibilité d'établir de nouveaux points de contrôle pour les touristes, avant même qu'ils s'approchent de la résidence.

Selon les autorités, l’intrus était un certain Omar Gonzalez, 42 ans, un ancien combattant de l'armée américaine qui a servi à plusieurs reprises en Irak. Il portait un couteau pliant dans la poche de son pantalon quand il a été arrêté, la lame mesurant neuf centimètres de long.

M. Gonzalez a comparu devant la justice lundi. Il est accusé d’entrée illégale avec une arme mortelle. S'il est reconnu coupable, il encourt jusqu'à 10 ans de prison.

XS
SM
MD
LG