Liens d'accessibilité

La Russie souhaite une coopération plus étroite avec les Etats-Unis en Syrie


"Au secours! La Syrie saigne." Slogan lu durant une manifestation anti-Assad au Caire (29 septembre 2011)

"Au secours! La Syrie saigne." Slogan lu durant une manifestation anti-Assad au Caire (29 septembre 2011)

Moscou a appelé à une coopération plus étroite avec les États-Unis dans la lutte contre le terrorisme et en faveur d'un renforcement du cessez-le-feu en Syrie, mis à l'épreuve par un regain de violences dans le pays.

"Globalement, nous évaluons positivement la coopération avec les États-Unis en Syrie. Nos accords bilatéraux sur la prévention des incidents dans le ciel syrien fonctionnent et les structures militaires chargées de la réconciliation des belligérants sont en contact", a déclaré le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou lors d'une conférence consacrée à la sécurité à Moscou.

M. Choïgou a ajouté que Moscou et Washington devaient "coopérer plus étroitement" dans la lutte contre le terrorisme. "Nous sommes prêts pour cela. La balle est dans le camp de Washington", a-t-il affirmé.

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue américain Barack Obama se sont mis d'accord la semaine dernière lors d'une conversation téléphonique pour renforcer le cessez-le-feu en Syrie, entré en vigueur le 27 février sous patronage russo-américain.

Mais celui-ci a été mis à mal par la multiplication des bombardements par les forces du régime syrien contre plusieurs fiefs rebelles.

Sur le front diplomatique, le HCN, qui regroupe les principaux représentants de l'opposition et de la rébellion syrienne, avait quitté la semaine dernière la table des négociations pour protester contre la détérioration de la situation humanitaire et les violations de la trêve en Syrie.

Les relations entre la Russie et les États-Unis sont au plus bas depuis l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée en mars 2014 et le conflit armé dans l'est de l'Ukraine. Les deux pays continuent toutefois de coopérer notamment pour trouver une issue au conflit syrien, qui a fait 270.000 morts en cinq ans.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG