Liens d'accessibilité

La Russie nie tout changement de sa politique vis à vis du régime syrien


La Russie a reconfirmé son soutien au régime Assad

La Russie a reconfirmé son soutien au régime Assad

La Russie nie tout changement dans sa politique à l’égard du régime du président Bachar al-Assad. Pendant ce temps, l’Otan s’apprête à déployer des systèmes de défense antimissiles Patriot en Turquie voisine.

Moscou a réagi vendredi aux propos attribués à son ministre adjoint des Affaires étrangères, Mikhail Bogdanov selon lesquels l’opposition syrienne pourrait bien gagner sa guerre contre le président Assad. M. Bogdanov n’a fait aucune déclaration, ni accordé d’interviews exclusives à des journalistes, au cours des récents jours concernant la Syrie, a fait savoir le ministère russe des Affaires étrangères.

Jeudi, les médias russes ont cité des déclarations de M. Bogdavov, disant que le président Assad était en train perdre de plus en plus le contrôle de son pays, et qu’une victoire de l’opposition n’était pas exclure. En fait, a expliqué le ministère russe des Affaires étrangères, le chef-adjoint de la diplomatie russe faisait simplement allusion aux prédictions de l’opposition syrienne et de ses alliés concernant une victoire rapide sur le régime de Damas.

Entre-temps, les Etats-Unis ont annoncé l’envoi en Turquie de deux batteries de missiles défensifs Patriot et de 400 soldats chargés de leur opération. Le matériel et le personnel viendront des Pays-Bas et d’Allemagne. Les missiles seront sous le contrôle de l’Otan et opérationnels à partir de janvier. Cette décision intervient une semaine après que Damas eut commencé à utiliser des missiles contre les rebelles syriens près de la frontière turque.

Alors que ces rebelles gagnent du terrain face aux troupes gouvernementales, l’administration américaine a fait savoir que la reconnaissance officielle des opposants syriens renforcera la lutte contre le régime Assad.

« Nous avons toujours dit qu’en l’absence de tout geste du régime en vue de faire cesser cette situation, qu’en l’absence de tout engagement à une forme quelconque de transition, nous continuerions de soutenir l’opposition autant que possible », a déclaré la porte-parole du département d’Etat.

Victoria Nuland a ajouté que la reconnaissance des rebelles prépare le terrain à l’après-Assad en Syrie.

« Cela nous donnera aussi l’opportunité de mieux orienter l’assistance non létale que nous fournissons afin qu’elle aille directement aux leaders politiques sur le terrain et aux conseils locaux de coordination, particulièrement dans les zones de la Syrie déjà libérées du contrôle du régime », a expliqué la porte-parole du département d’Etat.
XS
SM
MD
LG