Liens d'accessibilité

La reprise mondiale, toujours inégale, selon le FMI


(Reuters)

(Reuters)

Le FMI estime qu’en 2015, la croissance mondiale sera portée par un rebond dans les pays avancés, où la croissance devrait passer de 1,8 % l’an dernier à 2,4 %, grâce à la chute du prix du pétrole.

A l’occasion des reunions de printemps Banque mondiale/Fonds monétaire international (FMI), les institutions de Breton Woods rappellent que les perspectives de la croissance mondiale restent inégales dans les pays principaux.

Dans son dernier rapport sur les Perspectives de l’économie mondiale (PEM), le FMI constate que la croissance devrait s’affermir dans les pays avancés en 2015 par rapport à 2014, mais va s’affaiblir dans les pays émergents et les pays en développement.

Globalement, il est prévu que la croissance mondiale s’établira à 3,5 % en 2015 et à 3,8 % en 2016, soit plus ou moins le même niveau que l’an dernier.

« Plusieurs forces complexes déterminent les perspectives de l’économie mondiale», déclare Olivier Blanchard, Conseiller économique du FMI et Directeur du Département des études de l’institution. « Les séquelles de la crise financière et de la crise dans la zone euro, à savoir des banques fragiles et un endettement élevé des secteurs publics, des entreprises et des ménages, continuent de peser sur les dépenses et la croissance dans certains pays. Et la faiblesse de la croissance ralentit le désendettement ».

M. Blanchard a également évoqué d’autres facteurs qui freinent la croissance : le vieillissement de la population, la baisse des investissements et la stagnation de la productivité. Sans oublierla baisse du prix du pétrole et d’autres matières premières, et les variations des taux de change.

Le FMI estime qu’en 2015, la croissance mondiale sera portée par un rebond dans les pays avancés, où la croissance devrait passer de 1,8 % l’an dernier à 2,4 %, grâce à la baisse du prix du pétrole.

Aux États-Unis, la croissance devrait dépasser 3 % en 2015–16.

XS
SM
MD
LG