Liens d'accessibilité

La queue de l'Airbus d'AirAsia retrouvée en mer de Java


Les recherches se poursuivent pour retrouver les boites noires du vol d'AirAsia

Les recherches se poursuivent pour retrouver les boites noires du vol d'AirAsia

La découverte de la partie arrière de l'Airbus A320-200 représente une avancée importante car c'est dans cette partie du fuselage que se trouvent les boîtes noires.

DJAKARTA/PANGKALAN BUN, Indonésie (Reuters) - La queue de l'Airbus de la compagnie AirAsia qui s'est abîmé le 28 décembre en mer de Java a été répérée au fond de la mer à une trentaine de kilomètres de la dernière localisation connue de l'appareil, a annoncé mercredi l'agence de recherches et de secours indonésienne.

La découverte de la partie arrière de l'Airbus A320-200 représente une avancée importante car c'est dans cette partie du fuselage que se trouvent les boîtes noires, essentielles à l'enquête.

"Nous avons retrouvé la queue, ce qui était notre principal objectif. Sa présence a été confirmée dans notre deuxième secteur prioritaire (de recherches)", a déclaré le chef de l'agence de recherches et de secours, Fransiskus Bambang Soelistyo, lors d'une conférence de presse à Djakarta.

La queue a été identifiée par des plongeurs après avoir été localisée par le sonar d'un véhicule sous-marin, a-t-il précisé. Il a montré des photographies sous-marines de l'objet immergé comportant une inscription partielle et les a comparées à un cliché d'un Airbus A320-200 intact aux couleurs d'AirAsia.

Les équipes de secours cherchent désormais à localiser les boîtes noires, qui ont enregistré les conversations des pilotes et les données du vol, a-t-il dit.

Quarante corps ont pour l'instant été repêchés au large de Bornéo. L'Airbus transportait 162 passagers et membres d'équipage lorsqu'il a disparu des écrans radar. Le vol QZ8501 d'Indonesia AirAsia assurait la liaison entre Surabaya, deuxième ville d'Indonésie, et Singapour et devait durer moins de deux heures.

Le groupe d'assurances allemand Allianz a annoncé mercredi avoir commencé les premiers versements aux familles des victimes, sans en préciser le montant. "Ces versements ne sont en aucun cas les paiements définitifs", a souligné un porte-parole d'Allianz. "Nous fixerons les autres compensations le moment venu et en accord avec toutes les parties concernées", a-t-il ajouté.

AMÉLIORATION DES CONDITIONS MÉTÉOROLOGIQUES

Quelques débris ont également été récupérés mais les conditions climatiques sont mauvaises. Les vents forts et des creux importants ont empêché jusqu'ici les équipes de plongeurs d'atteindre les débris de taille plus importante détectés par sonar au fond de la mer.

Au total, a précisé Fransiskus Bambang Soelistyo, 12 objets ont été repérés. Il n'a pas confirmé si tous étaient des pièces de l'avion.

A Pangkalan Bun, le port de Bornéo situé le plus près du site du crash, le coordinateur des équipes de recherche, Supriyadi, a déclaré à la presse que la météo qui ralentit les opérations depuis dix jours était en voie d'amélioration et que des plongeurs se trouvaient dans l'eau.

Des navires équipés d'appareils de détection de signaux des boîtes noires se sont rapprochés du lieu de la découverte mais, a-t-il souligné, il se peut que la queue de l'Airbus ne soit pas intacte.

Il a souligné que l'endroit où elle a été localisée était "relativement loin du point de dernier contact, à une trentaine de kilomètres".

"La boîte noire est située derrière la porte, du côté droit de la queue. Il est possible que la queue et l'arrière de l'avion soient cassés", a-t-il ajouté.

L'Indonésie est l'un des marchés mondiaux de l'aviation affichant la plus forte croissance. Ses compagnies aériennes, comme Lion Air ou Garuda Indonesia, figurent parmi les principaux clients d'Airbus et de Boeing.

Mais la sécurité reste un sujet de préoccupation. La Commission européenne a interdit en 2007 à toutes les compagnies basées en Indonésie de desservir les pays de l'Union européenne après une série d'accidents. Des exceptions à cette interdiction ont depuis été consenties à certains transporteurs, notamment à Garuda et AirAsia.

Indonesia AirAsia est détenue à 49% par la compagnie malaisienne à bas coûts AirAsia de Tony Fernandes.

AirAsia a dit coopérer pleinement avec le ministère indonésien des Transports qui estime que son enquête sera terminée vendredi soir.

XS
SM
MD
LG