Liens d'accessibilité

La première édition du festival Umoja Grands Lacs bat son plein jusqu'au 1er septembre


Au Sud Kivu, la première édition du festival Umoja Grands Lacs se tient depuis le 27 août. (VOA/Ernest Muhero)

Au Sud Kivu, la première édition du festival Umoja Grands Lacs se tient depuis le 27 août. (VOA/Ernest Muhero)

Au Sud-Kivu, la première Edition du festival Umoja Grands Lacs se poursuit depuis le 27 août 2016.

Ce cadre d’échange culturel et de dialogue entre jeunes des pays de la sous-région de grand lacs est organisé par l’association des jeunes "the futur for all" que l'on peut traduire par "un futur pour tous".

Les précisions de notre correspondant Ernest Muhero.

C’est dans le beau cadre du collège Alfajiri à Bukavu que se déroule le festival Umoja Grands-Lacs.

Un festival qui connait la participation des artistes venus du Rwanda, du Burundi, de Goma, de Bukavu, de Kinshasa et même de Beni pour témoigner artistiquement des soucis de la jeunesse mais également de s’unir pour la paix et la cohabitation pacifique dans la sous-région.

Pour le président de ce festival, Emmanuel Nshokano Kanyuri, les jeunes de la région des grands lacs doivent comprendre que "leurs différences est une force pour bâtir la paix".

Pour l'artiste Thomas Lusango, originaire de Bukavu, il est temps que les divisions "cessent dans la région des grands lacs africains et que les présidents respectent les constitutions de leurs pays".

Thomas Lusango précise que sa chanson Mijabi "est chantée en swahili, kinyarwanda et kirundu, chacune des langues parlées dans la région des grands lacs africains".

Tout au long des 6 jours que dure Umoja Grands-Lacs, les festivaliers assistent à des concerts et à des projections de films produits par les cinéastes de la region mais également à des conférences sur l’exploitation commune des richesses transfrontalières, et un accent particulier est placé sur le rôle des jeunes pour des élections démocratiques.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG