Liens d'accessibilité

La police new-yorkaise enquête sur une lettre suspecte envoyée au fils de Donald Trump


Le candidat aux primaires républicaines Donalad Trump présente son fils Eric Trump, à droite, qu'il tient à l'épaule, la nuit du Caucus, mardi 23 férier 2016 à Las Vegas.

Le candidat aux primaires républicaines Donalad Trump présente son fils Eric Trump, à droite, qu'il tient à l'épaule, la nuit du Caucus, mardi 23 férier 2016 à Las Vegas.

La police de New York indique être intervenue au 100 Central Park South, l'adresse d'Eric Trump au sud de célèbre parc new-yorkais, "pour enquêter sur une information d'une lettre suspecte reçue par un habitant".

La police n'a pas identifié cette personne, mais les médias locaux ont précisé qu'il s'agissait d'Eric Trump, et que la lettre, ouverte par son épouse, contenait une poudre blanche, jugée non toxique par les autorités.

La lettre portait un tampon du Massachusetts (nord-est). Selon CBS News, on pouvait y lire en substance que si Donald Trump ne se retirait pas de la course à l'investiture républicaine pour la présidentielle de novembre, ses enfants pourraient en souffrir.

"La lettre a été saisie par les autorités et est en cours d'examen", a précisé la police dans un communiqué, ajoutant que "personne n'avait été blessé en liaison avec cet incident".

Eric Trump, 32 ans, travaille dans la société de son père et participe à sa campagne.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG