Liens d'accessibilité

La période de soudure s’annonce précoce et difficile en RCA, selon le PAM


(AP)

(AP)

La période de soudure pourrait commencer dès fin janvier dans les préfectures très affectées par les conflits et qui comptent de nombreux déplacés (Ombella Mpoko, Ouham et Ouaka).

Dans un nouveau rapport publié mardi, le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) avertit que toute détérioration de la situation sécuritaire en République centrafricaine (RCA) « risquerait d'avoir des conséquences désastreuses sur l'alimentation de la population et l'accès humanitaire aux plus défavorisés ».

« L'enquête du PAM montre que cette crise pourrait engendrer des conséquences durables sur la situation nutritionnelle des populations en particulier sur le retard de croissance des enfants », a précisé depuis Genève la Porte-parole du PAM, Elisabeth Byrs, qui est citée par le Centre d’actualités des Nations Unies. « Elle impactera également l'accès aux moyens d'existence et aux revenus des populations », a-t-elle ajouté.

La période de soudure pourrait commencer dès fin janvier dans les préfectures très affectées par les conflits et qui comptent un nombre élevé de déplacés (Ombella Mpoko, Ouham et Ouaka) et dès février/mars dans les zones traditionnellement à fort potentiel agricole, ajoute le PAM.

Le rapport de l’agence indique que près de 30% de la population se trouve en situation d'insécurité alimentaire modérée et sévère, soit approximativement 1,5 million de personnes. Parmi les plus affectés : les « ménages très pauvres ou pauvres, les déplacés, les personnes de retour chez elles, ceux dont la principale source alimentaire de base est le marché, les dons ou l'assistance alimentaire, n'ayant pas la capacité de contracter des prêts, les ménages dirigés par des femmes et/ou avec un faible niveau d'éducation ».

XS
SM
MD
LG