Liens d'accessibilité

La nouvelle ministre de la Justice, à Baltimore pour calmer les esprits


L'Attorney General Loretta Lynch à Baltimore le 5 mai 2015 (AP Photo/Jose Luis Magana, Pool)

L'Attorney General Loretta Lynch à Baltimore le 5 mai 2015 (AP Photo/Jose Luis Magana, Pool)

Loretta Lynch s'est entretenue avec des responsables de la municipalité et de la police de la ville du Maryland, ainsi qu'avec la famille de la victime et des leaders de la communauté noire.

BALTIMORE, 5 mai (Reuters) - La nouvelle Attorney General (ministre de la Justice) américaine Loretta Lynch s'est engagée mardi à soutenir la réforme de la police de la ville de Baltimore, théâtre de manifestations parfois violentes après la mort le mois dernier d'un Noir blessé lors d'une interpellation.

La nouvelle ministre, qui était accompagnée de la directrice du département des droits civiques du ministère, Vanita Gupta, s'est entretenue avec des responsables de la municipalité et de la police de la ville du Maryland ainsi qu'avec la famille de la victime et des représentants de la communauté noire.

Six policiers ont été inculpés vendredi dernier pour la mort de Freddie Gray, 25 ans, victime de blessures reçues après son arrestation. Sa mort s'inscrit dans une série d'homicides imputés à des policiers dont ont été victimes des membres de la communauté afro-américaine et qui ont ravivé, un demi-siècle après le mouvement des droits civiques, la question raciale aux Etats-Unis.

"C'est une situation explosive", a déclaré Loretta Lynch devant des responsables de la municipalité, après avoir rendu visite à la famille de Freddie Gray. "Un jeune homme est mort et cela commence à vraiment vouloir dire quelque chose", a-t-elle ajouté.

La ministre a assuré que le département de la Justice aiderait la ville à réformer les pratiques de sa police municipale. La procureure générale de Baltimore a déclaré la semaine dernière que Freddie Gray avait été arrêté sans raison légale et que sa mort constituait un "homicide". Le couvre-feu nocturne qui avait été imposé à la suite des émeutes de la semaine passée a été levé dimanche par la maire de la ville, Stephanie Rawlings-Blake.

XS
SM
MD
LG