Liens d'accessibilité

La nouvelle Constitution du Zimbabwé, promulguée


Robert Mugabe et Morgan Tsvangirai (à g.) se partagent le pouvoir depuis 2009

Robert Mugabe et Morgan Tsvangirai (à g.) se partagent le pouvoir depuis 2009

Le président zimbabwéen Robert Mugabe a promulgué mercredi la nouvelle Constitution du pays, ouvrant la voie à l'organisation d'élections devant mettre un terme à la cohabitation qui l'associe à son principal opposant, le premier ministre Morgan Tsvangirai.

La Constitution réduit les pouvoirs du président, mais n'empêche pas M. Mugabe d'être à nouveau candidat. Elle supprime parallèlement le poste de Premier ministre, qui faisait office de contre-pouvoir depuis 2009, mais renforce les pouvoirs du Parlement.

Messieurs Mugabe et Morgan Tsvangirai cohabitent tant bien que mal au sein d'un gouvernement d'union nationale formé pour éviter une guerre civile après la campagne électorale mouvementée de 2008, qui avait été entachée par de graves violences. A l’époque M. Tsvangirai a préféré s’incliner devant M. Mugabe, quel que soit le verdict des urnes, plutôt que de voir le pays sombrer dans l’anarchie.

M. Mugabe dirige ce pays d’Afrique australe depuis son accession à l'indépendance il y a trente-trois ans.
XS
SM
MD
LG