Liens d'accessibilité

La NASA espère avoir recueilli de la poussière d'étoile


La sonde Stardust (AP)

La sonde Stardust (AP)

Sept particules microscopiques recueillies par le chasseur de comète Stardust semblent être parvenues des confins de l’espace, et non pas de notre système solaire.

Des tests supplémentaires seront nécessaires avant qu’on puisse dire définitivement si ces particules de poussière proviennent vraiment de l'extérieur du système solaire, mais les scientifiques de l’Agence spatiale américaine (NASA) sont optimistes : il pourrait s’agir du tout premier échantillonnage jamais recueilli de poussière interstellaire.

Ils ont publié leurs travaux dans la revue Science.

La NASA avait lancé Stardust en 1999 pour recueillir des débris de la comète Wild-2. Les capteurs de poussière ont été exposés au flux de poussière interstellaire dans les années 2000 avant de parachuter sur la Terre en 2006.

Depuis lors, explique le physicien Andrew Westphal de l'Université de Californie à Berkeley, des dizaines de scientifiques du monde entier analysent les capteurs.

L'équipe a été aidée par au moins 30.000 citoyens scientifiques qui ont examiné plus d’1 million d'images dans le cadre d’un projet de science participative en ligne.

XS
SM
MD
LG