Liens d'accessibilité

La mosquée d’Al-Aqsa à Jérusalem, partiellement rouverte


Carte de Jérusalem avec le site de la mosquée d'Al-Aqsa mosque

Carte de Jérusalem avec le site de la mosquée d'Al-Aqsa mosque

La mosquée d’Al-Aqsa à Jérusalem a été partiellement rouverte vendredi, les forces de sécurité israéliennes permettant aux femmes musulmanes et aux hommes de plus de 50 ans d’y prier.

L'esplanade des mosquées était restée bouclée depuis mercredi soir, Jérusalem ayant été le théâtre d'une tentative d'assassinat contre un responsable de la droite ultranationaliste juive, de la mort de son agresseur présumé et de multiples affrontements entre Palestiniens et policiers israéliens.

Le président palestinien Mahmoud Abbas avait qualifié la fermeture du Mont du Temple d’acte de guerre.

Le lieu saint a été fermé après que la police eut abattu Muataz Hijazi, un palestinien soupçonné d’avoir tiré sur le rabbin Yehuda Glick mercredi soir. Glick milite pour des droits accrus de prière juive sur le site. La tension reste palpable entre les Israéliens et Palestiniens de Jérusalem, depuis l’offensive israélienne à Gaza qui a coûté la vie à plus de 2.100 personnes, en majorité des civils.

Par ailleurs, Israël a rappelé jeudi son ambassadeur à Stockholm « pour consultations », après que la Suède eut officiellement reconnu l'Etat palestinien.

La ministre suédoise des Affaires étrangères, Margot Wallström, a dit espérer que la reconnaissance par son pays de la Palestine aidera à relancer le processus de paix israélo-palestinien, qui est au point mort, et que d'autres pays de l'Union européenne (UE) feront de même.

Une décision saluée par le président palestinien et critiquée par Israël.

XS
SM
MD
LG