Liens d'accessibilité

La MISCA lance un ultimatum aux groupes armés


Un homme armé dans Bangui

Un homme armé dans Bangui

Ils seront considérés comme des hors-la-loi.

Le général Martin Tumenta Chomua a menacé samedi les groupes armés de recourir à la force pour arrêter assassinats, lynchages et pillages qui se poursuivent à Bangui et en province.

"Je demande à tous les hors-la-loi de déposer les armes, à tous les ex-FACA de rester cantonnés. Sinon, ils seront considérés comme des hors-la-loi, des bandits et trouveront en face d'eux les forces de la Misca pour mettre un terme à leurs agissements", a averti lors d'un point de presse le général camerounais.

Joint par la Voix de l'Amérique, le commandant de la MISCA précise que la donne a changé en Centrafrique : "il y a encore quinze jours nous n'avions pas d'intelocuteurs en place. Aujourd'hui, nous pouvons discuter avcec des interlocuteurs valables comme le ministre de la Défense."

Le général avertit que "la moindre attaque contre la MISCA va recevoir une réponse énergique avec des bilans consequents."

Selon l'officier camerounais, la situation reste tendue à Baoro et Carnot au nord de Berbérati.
XS
SM
MD
LG