Liens d'accessibilité

La ministre de la justice américaine balaie les doutes émis par Trump sur le système électoral


La ministre de la justice américaine Loretta Lynch

La ministre de la justice américaine Loretta Lynch

La ministre fédérale de la Justice a balayé à Rome les déclarations de Donald Trump insinuant que la présidentielle pourrait être truquée en faveur d’Hillary Clinton.

"Nous pensons qu'il est très difficile pour quelqu'un de l'extérieur de modifier le résultat. Nous avons une grande confiance dans notre système électoral", a commenté Mme Lynch, qui était interrogée sur les commentaires faits par le candidat républicain Donald Trump lors du dernier débat mercredi contre la candidate démocrate Hillary Clinton à Las Vegas.

"A ce stade, je ne crois pas que ce soit constructif de spéculer sur le fait qu'on étudiera ou pas une chose que nous ne considérons pas comme une véritable menace", a-t-elle souligné, tout en précisant que son ministère se pencherait sur toute éventuelle contestation du scrutin.

Elle a indiqué que son ministère travaillait en étroite collaboration avec tous les Etats américains pour s'assurer que leurs systèmes électoraux étaient correctement sécurisés par exemple contre des cyber-attaques.

Jeudi, Donald Trump a déclaré qu'il était prêt à accepter le verdict des urnes le 8 novembre s'il était "clair", dans son match contre Hillary Clinton, après avoir déclaré la veille lors du débat électoral qu'il souhaitait entretenir le "suspense" par crainte de fraudes.

Cette position, qui risque d'ébranler la confiance dans le processus démocratique américain, a provoqué une polémique jusque dans son propre camp.

Mme Lynch a rencontré jeudi à Rome son homologue italien pour parler de coopération sur le crime organisé. Elle participera vendredi à une réunion des ministres de l'Intérieur de l'Italie, de l'Espagne, de l'Allemagne, de la France, du Royaume-Uni et de la Pologne, consacrée à la lutte contre le terrorisme et la cybercriminalité.

Avec Afp

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG