Liens d'accessibilité

La jeune femme condamnée à mort pour apostasie, transportée en Italie


Le Pape Benoît, bénissant Meriam Yahya Ibrahim et son bébé (Photo AP)

Le Pape Benoît, bénissant Meriam Yahya Ibrahim et son bébé (Photo AP)

La jeune femme soudanaise à qui le régime de Khartoum a épargné la peine de mort pour s'être convertie de l'islam au christianisme, suite à un tollé international, a pu quitter le Soudan. Elle est arrivée jeudi en Italie à bord d’un vol officiel, a fait savoir le gouvernement italien.

Meriam Yahya Ibrahim Ishag, 27 ans, a pris l’avion accompagnée par le vice-ministre italien des Affaires étrangères, Lapo Pistelli. Quelques heures après son arrivée à Rome, elle a rencontré le Pape Benoît, qui l'a remerciée d'avoir témoigné pour sa foi.

Fin juin, Mme Ibrahim avait été arrêtée alors qu'elle tentait de monter dans un avion en partance pour les États-Unis. La police soudanaise l’avait accusée de voyager avec un faux passeport.

Trois jours après cette arrestation, elle a été libérée et a immédiatement cherché refuge à l'ambassade des États-Unis avec son mari - un citoyen américain originaire du Soudan du Sud - et leurs deux enfants. La famille y a séjourné près d'un mois.

La mère d'Ibrahim était chrétienne et son père musulman. Selon charia, elle est musulmane, même si elle a été élevée dans la foi chrétienne après que son père eut abandonné sa famille.

XS
SM
MD
LG