Liens d'accessibilité

La Guinée vers la qualification de sa main d’œuvre


Des travailleurs déchargent un avion à l'aéroport Spriggs Payne à Monrovia, au Libéria, 2 avril 2014.

Des travailleurs déchargent un avion à l'aéroport Spriggs Payne à Monrovia, au Libéria, 2 avril 2014.

Le "made in Guinea " a du mal à convaincre le consommateur local. Certains guinéens se défendent en pointant un doigt sur le manque de technique et de technologie, d’autres parlent du faible niveau de formation.

L’artisanat par exemple, est l’un des métiers qui séduit moins ici à Conakry.

Une seule école des arts et métiers existe en guinée. Un vide que le gouvernement guinéen compte combler par la construction des écoles régionales.

Un accord financier signé avec le fonds saoudien de développement, va permettre à la Guinée de se doter très prochainement de quatre écoles.

"On s’est dit pourquoi ne pas former les Guinéens sur place, l’enseignement technique s’est lancé dans cette perspective, et a fait des requêtes pour la construction des écoles professionnelles auprès de plusieurs bailleurs de fonds ", explique M. Yalamo Pé Théa, chef service infrastructure au ministère guinéen de l’enseignement technique, de la formation professionnelle.

Les quatre écoles régionales des arts et métiers sont en construction, deux nouvelles devront être réalisées à Conakry grâce à un financement de la banque islamique de développement.

Reportage de Zakaria Camaria à Conakry

XS
SM
MD
LG