Liens d'accessibilité

La Guinée affronte une épidémie sans précédent de fièvre à virus Ebola


Un hôpital de Conakry, où des patients soupçonnés de souffrir de fièvre hémorragique à virus Ebola, sont accueillis

Un hôpital de Conakry, où des patients soupçonnés de souffrir de fièvre hémorragique à virus Ebola, sont accueillis

Le personnel sanitaire se concentre sur la recherche de « cas contacts », les personnes qui ont été en relation directe avec les patients atteints d’Ebola, a expliqué le Ministre guinéen de la Santé.

La Guinée fait face à « une épidémie sans précédent » de fièvre Ebola selon Médecins sans Frontière (MSF). Lundi, l’ONG a dit que treize échantillons ont été testés positivement pour le virus de l’Ebola, une fièvre hémorragique virale extrêmement contagieuse et mortelle. Le ministre guinéen de la santé, le Dr Rémy Lamah, a lui évoqué dans la soirée 22 cas positifs.

D’autres échantillons sont en cours d’analyse, ajoute MSF dans un communiqué. Des cas suspects ont également été repérés dans les pays voisins de Sierra Léone et du Libéria, mais aucun n’a encore été confirmé par laboratoire. Le dernier bilan officiel du ministère guinéen de la Santé faisait état lundi de 122 cas suspects, dont 78 décès.

Les autorités sont engagées dans une course contre la montre pour empêcher la propagation de l’épidémie. Le personnel sanitaire se concentre sur la recherche de « cas contacts », les personnes qui ont été en relation directe avec les patients atteints d’Ebola et qui auraient pu contracter la maladie, a expliqué le Ministre guinéen de la Santé.

Dans une interview avec la Voix de l’Amérique (VOA), le Dr Lamah a insisté sur le fait que la riposte s’organise bien contre Ebola. Des laboratoires ambulants sont installés dans la capitale, Conakry, et dans les préfectures touchées par l’épidémie. Le travail de sensibilisation des populations se poursuit, a-t-il dit à Georges Léonard Sagno.

Le Dr Lamah s’est félicité que « pour le moment », on ne signale pas de nouveau cas à l’intérieur du pays. Dans la capitale, des cas isolés sont en train d’être gérés. « C’est vrai que ce n’est pas facile », a-t-il reconnu.
XS
SM
MD
LG