Liens d'accessibilité

La Grèce doit rester membre de la zone euro, selon la Maison blanche


Josh Earnes (AP)

Josh Earnes (AP)

C'est ce qu'a declaré Josh Earnest, porte-parole de la présidence américaine.

La Maison blanche a invité lundi la Grèce et ses partenaires européens à trouver un compromis qui permette à Athènes de rester dans la zone euro. La résolution de la crise grecque répond à l'intérêt supérieur de l'Europe et des Etats-Unis, a ajouté Josh Earnest, porte-parole du président Barack Obama.

En Europe, François Hollande et Angela Merkel ont fait savoir lundi que la porte est encore ouverte pour des discussions sur un programme d'aide à la Grèce mais que le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, doit faire rapidement des propositions "sérieuses et crédibles".

Le président français et la chancelière allemande, qui se sont réunis à l'Elysée au lendemain du référendum qui a vu la victoire du "non" aux propositions des créanciers de la Grèce, ont appelé le chef du gouvernement grec à la "responsabilité".

"La porte est ouverte aux discussions et il revient maintenant au gouvernement d'Athènes de faire des propositions sérieuses, crédibles pour que cette volonté de rester dans la zone euro puisse se traduire, avec un programme qui donne de la durée", a dit François Hollande dans une déclaration à la presse aux côtés d'Angela Merkel.

"Il n'y a plus beaucoup de temps, il y a urgence, urgence pour la Grèce et urgence pour l'Europe", a-t-il ajouté. Angela Merkel a prévenu, elle aussi, que des propositions devraient être faites, jugeant que les conditions n'étaient pour l'heure "pas réunies" pour un nouveau plan de sauvetage.

Avec Reuters

XS
SM
MD
LG